Atelier AQUOPS

Cybercarnet: un outil de gestion efficace pour le directeur
Voici le contenu de l’atelier que j’anime au prochain congrès de l’AQUOPS, ce mardi 15 avril au Centre des Congrès de Québec. Avant cette date, je suis ouvert à tout commentaire ou hyperlien susceptible d’améliorer la présentation ! Que mes partenaires me viennent en aide…
Premièrement, définir ce qu’est le concept, du cybercarnet. Ensuite,
Mario, tout de go, à quoi me sert-il ?
C’est premièrement un portfolio professionnel. Étant moi-même toujours en apprentissage, j’ai besoin de cet outil qui m’organise, me ramasse et me permet une analyse réflexive ! Je m’en sers comme levier-précurseur d’un projet d’aménagement d’un cyberportfolio pour les jeunes du projet CARRIERE. Bien sûr, quelquefois, c’est un endroit pour nommer un hyperlien intéressant. Parfois, je l’utilise pour monter un dossier. Souvent, c’est un outil qui me sert à conserver de bonnes références. Rarement, un projet d’écriture émerge. Ici et , un peu d’humour, un endroit pour se souvenir, un refuge pour passer une émotion forte et un lieu pour me tenir informé !
Quoi de mieux que cet outil pour inspirer les enseignants, les tenir au courant de mes allées et venues ou de mes projets à venir. Une nouvelle à annoncer, c’est le média rêvé ! Que ce soit pour publier un formulaire d’évaluation, un rapport, une formation ou des ressources utiles aux enseignants, mon cybercarnet m’est d’un précieux secours…
Une autre utilité du carnet concerne les parents. Le site me permet de les tenir informés, de leur présenter des personnes signifiantes ou de leur parler d’une ressource utile sur le plan des apprentissages du français, ou des technologies; voyez aussi cette expérience qui, combinée à l’utilisation du courriel, a donné de bien beaux résultats…
L’objectif ultime de cette pratique du cybercarnet est de développer une communauté de pratiques innovante. Il m’avait semblé pertinent que j’apporte une contribution personnelle à l’heure où je demande à mon personnel de former une communauté d’apprentissage et au moment où nous nous apprêtons à former un groupe d’apprenants inspiré par « cette piste » du « carnet WEB ». Aussi, je crois que ma démarche va dans le sens de la démocratisation de l’accès à la connaissance. Dans une période où on travaille sur les compétences, les « savoirs » conservent tous leur importance… Dans ce billet, dans celui-ci et dans ce dernier, ma préoccupation demeure d’apporter des informations nourricières et orientantes.
Ce levier qu’est le cybercarnet m’aide grandement à assumer mes responsabilités de gestionnaire. Que ce soit sur le plan des ressources humaines, matérielles et financières, ce moyen me permet de rassembler, de mobiliser et d’informer les gens avec qui j’oeuvre au quotidien. C’est un outil qui combiné à d’autres me permet de bien m’acquitter de mes fonctions de directeur général d’une école en pleine croissance à l’ère des technologies du savoir et de l’information.
Voici d’autres exemples d’utilisation du cybercarnet en éducation:
- « From Moncton », Robert Grégoire par son site collaboratif pour l’avancement individuel et la gestion de la connaissance à IDITAE et Jacques Cool.
- Une sommité dans un cadre extra-scolaire: Clément Laberge.
- Que dire des Edubloggers, un groupe de pionniers qui utilisent l’outil dans des contextes multiples pour notre plus grande inspiration…(1, 2, 3, 4, 5, 6, 7). Cet excellent article (en anglais) explique jusqu’à quel point l’enseignant sauve du temps en utilisant cet outil de publication WEB.
Chez nos cousins, Mammouthland est une pionnière.
À l’étranger, je « fréquente » Pascal Grouselle qui tient un carnet naissant et original.
À suivre, Dave Winner et l’expérience de Harvard (voir ce billet), les travaux de Sébastian, de Mireille Guay, une de nos enseignantes à CARRIERE, ceux de Luc-André et Catherine, de jeunes enseignants qui entrent dans la profession, ainsi que les développements de notre portfolio électronique que nous aménageons actuellement !
Pour ceux qui voudraient aller plus loin, je recommande un suivi des outils de Syndication des contenus / Agrégateurs:
« La syndication et l’agrégation du contenu : Le principe de la syndication dans le contexte des cybercarnets consiste en la disponibilité de contenu Web sous un format standard appelé RSS (Rich Site Summary ­ fil de nouvelles enrichi). La disponibilité des fils RSS jumelée à l’utilisation de logiciels syndicataires (« personal news aggregators », aussi appelés agrégateurs) rend possible la sélection de sources d’intérêt et l’abonnement à celles-ci. Par la suite, votre agrégateur extrait le contenu des sources de nouvelles sélectionnées et affiche les nouvelles une à la suite de l’autre sur votre écran, ce qui vous permet d’avoir une vue d’ensemble sur un même écran, sans devoir naviguer sur les sites cibles. Il est possible de s’abonner et de se désabonner de toute source choisie à tout moment. De nos jours, la plupart des carneticiels (logiciels d’édition pour carnets Web) offrent la possibilité de publier un fil RSS. Cette fonctionnalité trouve preneur parmi grand nombre de carnetiers, qui utilisent les agrégateurs afin d’optimiser l’utilisation de leur temps. » [Source Sebastien Paquet - Université de Montréal - La cognitique personnelle en ligne et son utilisation en recherche - octobre 2002 - Traduit par Dolores Tam]. Veilles stratégiques, Agrégateurs : notes et liens sur l’éducarnet « Weblog et Relation Client », trouver des ressources pour nourrir un agrégateur – Newsisfree – Mike Krus et augmenter la productivité avec un agrégateur (John Robb – liste klog – juin 2002) [en]. Aussi, What is RSS ? O’Reilly [en].
Un « ultime » réinvestissement serait d’étudier la question de la fréquentation, des « referrers » et des liens avec les moteurs de recherche:
Google aime les cybercarnets et les carnets web. Les carnetiers aiment la barre d’outils Google qui s’intègre dans la barre de navigation et s’avère à l’usage la plus commode pour retrouver une archive personnelle souvent indexée par Google.
N.B. Gracieuseté de Alta Vista et de Sebastian Fiedler (c’est un honneur pour moi), cette traduction en anglais !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Atelier AQUOPS

  1. Avatar de Martine Martine dit :

    Beau billet pour un bon carnet!
    Une toute petite suggestion cependant: la couleur de tes hyperliens (un genre de bleu-vert-gris) n’est vraiment pas facile à lire, et c’est particulièrement vrai dans le cas d’un texte long comme celui-ci où l’on retrouve beaucoup d’hyperliens. Une couleur plus contrastée rendrait la lecture de ton blogue encore plus agréable!

  2. Avatar de Ndeko Ndeko dit :

    Ton texte est d’une grande richesse. Je me demande néanmoins si ce type d’utilisation des nouvelles technologies est fort répandu au Québec, et dans quelle mesure une telle expérience est imaginable en France. Car les Latins ont plutôt pour principe de « vivre caché pour vivre heureux ». Par ailleurs, la pénétration des nouvelles technologies dans la vie quotidienne semble beaucoup plus forte chez vous que chez nous.
    NB : Merci de rectifier dans le lien l’adresse de mon carnet, L’éphéméride deNdeko, qui est devenue :
    http://perso.wanadoo.fr/pascal.grouselle/blog/index.htm

  3. Mario Asselin dit :

    Merci pour la critique constructive Martine. Que penses-tu de ce nouveau bleu ?

  4. Bonjour Mario, bravo pour ce (trop)-plein de liens :) Dis-moi aussi si tu trouves des ressources sur les eduwikistes.
    L’expérience de Serge StinckWich (http://wiki.crao.net/index.php/SergeStinckwich) sur le wiki en éducation pourrait aussi valoir le coup d’être visité sur Caen. A plus tard xtof :)
    Courage pour ta conférence. xtof

  5. Mario Asselin dit :

    Excellente suggestion Christophe, j’ajoute une section à mon « trop plein »… En passant, va voir du côté de EdBloggerWiki, http://www.globalchicago.net/edblogger/, il y a du contenu pour toi. Je poursuis « ma veille » à propos des éduwikistes !

  6. Avatar de Martine Martine dit :

    Beaucoup mieux Mario! C’est une jolie couleur qui se lit bien. Et quelle rapidité d’exécution!
    Tu pourrais même te débarrasser du soulignement sous les hyperliens, puisqu’ils sont très évidents maintenant. La lecture serait encore plus fluide. Mais bon, je suis pointilleuse…

  7. Mario Asselin dit :

    Je n’en attendais pas moins de toi, Martine; tes commentaires sont à la hauteur de ce qu’on peut lire sur ton carnet, pertinents et constructifs !

  8. Vouich.com dit :

    La blogosphère en 10 questions

    A méditer lors d’un prochain week-end de pluie ou, tout à l’heure, sous la douche : – Quelles règles déontologiques s’appliquent aux blogueurs ? – La médiatisation à outrance des blogues ne va-t-elle pas les faire disparaître ? – Quels…

  9. Clément dit :

    Ce sera certainement un des ateliers vedettes à l’AQUOPS. Tu feras assurément un grand succès.
    Rapporte-nous plein de commentaires!
    Clément

Laisser un commentaire