LIFIA/EIFEL

Je viens de terminer l’écoute de la conférence d’ouverture du séminaire international « ePortfolio Working Forum LIFIA/EIFEL« . Je suis à Montréal, au Hyatt Regency parce que j’accompagne Sébastien Paquet pour une présention qui s’intitule « Weblogs as ePortfolios » (.ppt, 1.3 Mo). Comme tout se passe en anglais, il est possible que certaines de mes tournures de phrases prennent des allures plutôt inhabituelles…
Celle qui vient de nous entretenir est Mme Helen Barrett, une autorité dans le domaine des portfolios numérique. C’est notre « keynote speaker » de la journée… Sa présentation est rapide et vise droit au but ! Les diapositives se succèdent à une rythme hallucinant; heureusement, je connais les idées qu’elle a l’habitude de « défendre ». Ce matin, elle porte une attention particulière sur ces points :
- L’importance en tant que parents, de conserver (dans une boîte, dans un album, dans un contenant quelconque) des traces des apprentissages de nos enfants.
- De fait, il y a quatre type de contenus que nous avons avantage à conserver (voir hyperlien de sa présentation bientôt en ligne).
- Plusieurs métaphores peuvent être utilisées pour illustrer ce qu’est un portfolio.
- Un portfolio, ça raconte une histoire… C’est en quelques sortes : « opinion backed by facts » !
- Avec le temps, les types de processus d’élaboration des eportfolios ont évolué du desktop au Web…
- Les trois questions qui vont pouvoir guider l’élaboration du eportfolio sont « What », « So what », « Now what » ?
- Plus ils tiennent compte du contenu, du processus et du contenant, plus la durée des eportfolios risque d’être pour l’ensemble du parcours d’une vie.
Un thème qu’elle a beaucoup développé est celui des apprentissages au contact du « storytelling ». Le récit prend une place importante dans le patrimoine ainsi que la réflexion inhérente à la construction du ePortfolio; c’est une histoire pour laquelle il faut chercher son ton, son rythme. Elle nous encourage à raconter « sa propre histoire »de façon dynamique. Pour obtenir cette « voix » « a voice » dans le portfolio, vous avez avantage à utiliser du son et de la vidéo pour colorer cette dimension du portfolio. !
Pour la fin de sa présentation, Dr. Barrett nous montre une autobiographie multimédia de sa petite fille et un document du même type d’un professeur américain qui, à partir du 11 septembre, explique ses choix de vie…
« Leave a trail ! »

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à LIFIA/EIFEL

  1. Et puis, comment elle a été cette présentation? J’ai pensé à vous toute l’après-midi!

  2. Mario Asselin dit :

    Je me disais, en me relisant, que je n’ai pas dit grand chose de notre présentation, effectivement…
    Le fait est que ce billet était déjà écrit quand je suis arrivé de Montréal et il m’était assez facile de le poster. Pour ce qui est d’élaborer sur notre présentation, je vais tenter d’objectiver tout cela ce soir ou en début de semaine. Je peux quand même te dire que je reviens très satisfait. Les participants m’ont semblé beaucoup apprécié. J’ai senti que nous arrivions avec un angle (le « social networking ») qui interpellait beaucoup les pratiques des gens dans ce domaine. Il faut dire aussi que David Tosh (http://www.eradc.org/blog/) allait aussi dans ce sens. On en reparle; ce matin, j’interviens sur le sujet de la réforme avec des gens du Conseil des Loisirs Scientifiques. Ça lâche pas beaucoup…

  3. Seb dit :

    Je pense que ça s’est très bien passé, les gens semblaient intéressés et curieux. J’ai été impressionné d’apprendre que c’était la première présentation de Mario en anglais – il semblait très à l’aise s’est bien fait comprendre.

Laisser un commentaire