Vent d’ange

Vendange.jpgVivre l’expérience des vendanges est assûrément une occasion privilégiée de redonner à la terre le plaisir que nous prenons à boire de bons vins à longueur d’année. C’était ma première fois. Deux heures trente de cueillette, repas bien arrosé et un autre trois heures de labeur pour fabriquer la délicieuse mixture que nous insérerons dans les tonneaux et les amphores. J’avais sous-estimé l’importance de cette activité. J’ai pris un réel plaisir à mettre l’épaule à la roue en franchissant les divers étapes artisanales de la confection du divin brevage.
Je retiens de cette journée le grand plaisir de faire ensemble, le bonheur de goûter ces raisins et la force de la vigne qui va chercher à des mètres de profondeur ce qu’elle a besoin pour gorger ses fruits à maturité. J’aurai vécu bien des expériences pendant ce séjour de quinze jours, mais les vendanges de ce dimanche seront dans le haut du tableau des beaux souvenirs. Merci à toute l’équipe de joyeux lurons pour cette belle journée d’automne !

Ce contenu a été publié dans Je réfléchis, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Vent d’ange

  1. Et tu as retenu quelle bouteille de 2005 faudra que tu te procures dans quelques années pour goûter le fruit de ton travail?

  2. Avatar de Mario Asselin Mario Asselin dit :

    Ne t’en fait pas Jean-Louis, j’ai porté le béret à 90% du temps pendant mon séjour à La Rochelle. Avec si beau chapeau, je ne pouvais me permettre de risquer la dérape… alors je n’ai pas pris de chance. Dès notre retour, « ma japonaise » cherchera dans un de ses clics-clics et trouvera probablement la preuve de ce que j’avance…
    À suivre !

Laisser un commentaire