Quels sont les changements dont on a besoin dans les écoles pour entrer dans l’ère d’une éducation 2.0?

EduBloggercon group
Vous pouvez entendre quelques-uns… par ici.
Après la photo de groupe qui s’imposait, Chris Lehmann a pris les choses en mains. J’ai été très impressionné par ce qui se dégageait de ses interventions et de celles de Marcie Hull qui travaillent ensemble au Science Leadership Academie de Philadelphie (un «high school» public qui vient d’ouvrir ses portes en September 2006). Avant de traiter spécifiquement de l’atelier j’aimerais raconter une petite anecdotes…
Je m’en allais au baseball et je me disais que ça me ferait du bien de penser à autre chose qu’à l’éducation et aux nouvelles technologies. Je suis allé manger une croûte au «BullPen» non loin du stade et, bière à la main, je me suis choisi une place où traînait un exemplaire du «Atlanta Journal-Constitution». En page A-11, tel ne fut pas ma surprise de voir le titre «Take schools off public course of failure». Le propos ne pourrait jamais figurer en aussi bonne position dans la presse de chez-nous:

«The solution: the complete elimination of the public school system and its replacement with a true free market. Parents would pay for their own kids’ education and would select from a host of private schools (ranging from big institutions to tiny home schools) that best serve their needs. They would shop for benefits, quality, features, location and price.»

Je ne savais trop si je bloguerais cette lecture, mais l’ampleur de ce qui est ressorti de l’atelier me commandait d’y revenir pour illustrer à quel point les américains ont l’air de se chercher en matière d’éducation. Tout semble sur la table…

À ce moment-ci, les notes de l’atelier qui ont à peu près fait consensus, ne sont pas sur le Web (voilà, elles le sont maintenant) et je n’en ai pas prises puisqu’il avait été annoncé que le résumé de nos discussions serait publié. Voici quand même les notes de Glenn Moses, en attendant. À la lecture, on voit rapidement que plusieurs changements sont en lien avec la réforme que nous vivons au Québec et d’ailleurs, avec bien des réformes ailleurs dans le monde. Je manque de temps en ce moment car je dois partir pour les célébrations d’ouverture du NECC, mais je me promets de revenir pour commenter ce qui ressort de l’atelier qui a conclu de belle manière la non-conférence.

À suivre…

N.B. Technorati Tags: ebc07as20 necc2007 EduBloggerCon2007

Ce contenu a été publié dans Je partage, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire