En attendant Zanella…

On ne se prépare pas n’importe comment à un trio de jazz au Largo. Il faut arriver quelques heures à l’avance, prendre un repas, écouter les histoires de Gino, le proprio, et traîner au bar en attente des premières notes….
Le trio Jean-Pierre Zanella vient de terminer le sound check et les gens discutent. Le pianiste est en feu. Ça promet. On raconte l’histoire d’un des musiciens présent plus tôt en semaine, qui s’est blessé en s’en allant au Ashton, encore sous l’adrénaline de la fin du concert. À une autre table, un ex-journaliste est déçu du peu de couverture de tel spectacle de jazz, ou encore, il parle de tel musicien qu’il a rencontré récemment ou vu se produire en concert. Il y a aussi des amoureux qui se regardent un peu plus loin et surtout, une attitude, relaxe, en préparation des harmoniques que nous allons bientôt accueillir.
L’accueil est généreux, le restaurant est presque plein. Il y aura bientôt concert.
À suivre…
N.B. Ce billet a aussi été publié sur le blogue du Festival d’été

Ce contenu a été publié dans Je réfléchis, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire