Fabriquer la mort, c’est une honte.

Facile pour moi de parler contre la cigarette, je n’ai jamais été tenté par le fait de mettre de la fumée dans ma vie au quotidien. Je sais que ceux qui se sont fait prendre ont beaucoup de mérite d’avoir réussi à s’affranchir de cette dépendance. Quant aux autres encore pris avec ça… je ne juge pas.
Mais à tous ceux qui sont jeunes, fumeurs ou pas, le Réseau du sport étudiant du Québec a un message qu’il véhicule par l’entremise du site www.voleursdevies.ca.
Affiche_grenade_rose.jpg

L’an dernier, par le biais des campagnes De Facto, nous avions eu droit à un énoncé de positionnement assez percutant «Bien emballés, tout aussi meurtriers.» Cette année, on pousse encore plus loin en ciblant directement l’industrie du tabac qui «ne cesse ses efforts pour recruter de nouveaux clients»…

Le communiqué du RSEQ est assez clair sur la stratégie de la campagne :

« La campagne voleursdevies.ca souhaite susciter un questionnement quant à la légitimité des pratiques de l’industrie du tabac et de ses produits. « Est-il socialement acceptable qu’une industrie fasse des milliards de dollars de profits à chaque année en vendant des produits qui tuent une personne toutes les six secondes? Combien de vies humaines est-il acceptable de sacrifier à chaque année aux dépens des profits d’une industrie ? »

Il est possible d’échanger sur le sujet par l’entremise du compte Twitter et la page Facebook.

Ce contenu a été publié dans Je partage, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire