Québec (Ville) plus ouverte que jamais…

Note : Ce billet a d’abord été publié sur le site du Voir, dans la section « Blogues ».

Depuis hier, plusieurs centaines d’internautes (entrepreneurs, professionnels, professeurs et étudiants de divers horizons), de développeurs Web et d’experts de différents secteurs « sont réunies autour de l’idée de célébrer et de promouvoir « le Web à Québec » par le biais d’un événement annuel rassembleur ». La première journée (hier), un GouvCamp avait lieu et traitait du « rôle de la technologie au sein de l’appareil gouvernemental ». La Ville de Québec qui soutient fortement ce créneau qui lui a value récemment de faire partie du groupe des sept villes les « plus intelligentes » (selon le palmarès international du Intelligent Community Forum) a profité de l’événement pour annoncer le lancement de son portail de données ouvertes, à l’invitation du regroupement de citoyens Capitale Ouverte

« Les données qui sont mises à la disposition des passionnés du Web sur le nouveau portail sont des plus variées : emplacement de tous les parcomètres, horaire des activités de loisir à caractère libre, délimitations géographiques des arrondissements et des quartiers, liste des bibliothèques, liste des chantiers routiers, calendrier des séances, toponymes, etc. L’ouverture des données se fera progressivement, selon les demandes de la communauté, les possibilités informatiques et les ressources disponibles. »

Depuis cet instant du lancement, deux équipes (rouge / jaune) de cinq professionnels et étudiants du Web à Québec participent à une sorte de marathon de développement à partir de ces données (et d’autres), l’objectif étant de concevoir un site Web extraordinaire en 48 heures…

Le thème des données ouvertes étant au coeur des trois jours, on devrait demain obtenir plus d’information sur le rapport du groupe Gautrin qui « a suivi une démarche interactive sous forme de consultation avec les acteurs gouvernementaux et la population pour proposer des recommandations au premier ministre ». Ce matin au Devoir, on pouvait déjà prendre connaissance de quelques bribes du rapport qui devait être « tenu secret encore à la demande du premier ministre ».

« En une trentaine de recommandations, M. Gautrin livre aujourd’hui les pistes à suivre pour amorcer correctement ce virage du Web 2.0, afin que le gouvernement devienne «ouvert, transparent, participatif et collaboratif». Cette ouverture passe en partie par la création d’un portail unique sur la Toile, qui devrait être baptisé «données.gouv.qc.ca», par lequel l’ensemble des données numériques non nominatives produites par l’administration publique devront être diffusées, «dans des formats libres» et lisibles «par les logiciels de traitement de données». »

Je lui donnerai en fin d’avant-midi demain une sorte de réplique par une conférence intitulée « OpenGouv / OpenData : Le mode résistance n’a plus sa place ! ».

La Ville de Québec a pris les devant – Montréal est aussi très active sur le plan des données ouvertes – sur le gouvernement provincial et il est à espérer que le mouvement qui souhaite le passage du «ouvert par nécessité / secret par défaut» au «ouvert par défaut / secret par nécessité» prenne un rythme plus soutenu !

Mise à jour : Les diapositives utilisées lors de ma présentation sont disponibles sur Slideshare et il est aussi possible de consulter une entrevue réalisée par Patrick Parent immédiatement après mon intervention… J’oubliais, les jaunes ont gagné !


Entrevue avec Mario Asselin – WAQ 2012
de E-Gouv Québec sur Vimeo.

Ce contenu a été publié dans Au Voir, Je partage, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Québec (Ville) plus ouverte que jamais…

  1. Ping : GouvCamp 2012: rêver le gouvernement mobile, ouvert, social et collaboratif « E-Gouv Québec

  2. Ping : Un pas de plus vers un gouvernement ouvert et le Plan Nerd ? | Mario tout de go

Laisser un commentaire