Ce qui retient l’attention au 7e jour du FEQ

Note : Ce billet a d’abord été publié au Journal de Québec et au Journal de Montréal dans la section blogue.

Cinq sujets me semblent avoir attiré beaucoup d’attention jusqu’à maintenant au Festival d’été de Québec…

La météo
Nous avons été gâté par le beau temps à l’occasion des deux dernières soirées, mais depuis le début du festival, le froid et la pluie ont préoccupé bien des festivaliers. Il faut souligner l’ardeur des gens à se rendre sur les sites de spectacles malgré les mauvaises conditions, certains soirs. C’est tout à l’honneur des passionnés du FEQ qui aiment leur festival au point d’oublier le temps qu’il fait. C’est sur le long terme que parfois on peut sentir l’effet sur les foules des mauvaises conditions météo et ça augure assez bien d’ici la fin du festival, sauf peut-être pour vendredi…

La qualité des spectacles
Soir après soir, on peut constater l’excellent travail de l’équipe de la programmation des spectacles dirigée par Louis Bellavance. Pour ce qui est du groupe principal invité à clôturer la soirée sur une scène ou une autre, 2016 est une année faste. Il suffit de lire les critiques pour s’en convaincre, les artistes arrivent à Québec bien préparés et stimulés au maximum à composer avec les exigences de qualité des festivaliers. La barre qui est déjà très haute est même parfois dépassée, comme ce fut le cas hier soir avec Half Moon Run au Parc de la francophonie (1, 2, 3, 4)…

Les PopUpFEQ
Des concerts surprises programmés à la dernière minute dans des lieux inusités impliquant des artistes qui ne sont dévoilés qu’au dernier moment… quel beau succès ! Cette année en particulier, il me semble que la formule a pris beaucoup de maturité et on a droit à des moments mémorables qui enrichissent notre expérience de festivalier (Ajout : Il semble que le FEQ se soit gouré le soir même de la publication de ce billet). Ce soir, au moment d’écrire, on « sait où, on sait quand : reste à savoir qui ! » (Ajout, je dirais Steel Panther au Spot à 18h). Je suggère de fréquenter l’album des photographies du FEQ qui révèle des trésors d’imagination…

Half Moon Run - Pop-Up FEQ

Les restrictions sur les bouteilles d’eau
Il faut le dire, si on parle autant de ce sujet, c’est peut-être l’indice que tout tourne rondement au FEQ. Quand on est rendu à parler de controverse avec des bouteilles d’eau, c’est qu’il ne reste plus grand-chose pour les « chiqueux de guenille » ! J’ai parlé en ce sens ce matin avec Stéphane Gasse sur les ondes de BLVD 102,1 FM. Il y a sûrement encore place à amélioration, mais les explications du Festival d’été de Québec sont valables. On est sûrement près de trouver une solution qui tiendra lieu d’équilibre entre les préoccupations de sécurité tout en respectant les besoins de ceux qui fréquentent les sites du FEQ. Une baisse de prix des bouteilles d’eau sur les sites du festival constituerait un belle porte de sortie…

Les médias sociaux
De plus en plus de contenus circulent par l’entremise des médias sociaux et le FEQ fait plus que sa part pour en fédérer le rayonnement. Parmi les premières grandes institutions de Québec à se doter d’une animatrice de communauté, il convient de souligner que le festival est maintenant présent sur Snapchat, Facebook, Twitter, Flickr, YouTube, Pinterest, Instagram et Google+. Lundi soir, pendant le spectacle de Selena Gomez, le Festival d’été de Québec était la principale tendance sur Twitter au Brésil…

Il faut profiter pleinement des cinq prochaines journées du FEQ. Ce soir, je me transporte à l’Impérial pour Rosie Valland et Marie-Pierre Arthur après une petite incursion à la Scène Fibe pour le Steve Dawson trio.

Ce contenu a été publié dans Je réfléchis, Journal de Québec / de Montréal, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire