De Éric Lapointe à Half Moon Run

Note : Ce billet a d’abord été publié au Journal de Québec et au Journal de Montréal dans la section blogue.

Je fais partie des centaines de festivaliers qui ont prolongé leur soirée électrique. Après la prestation endiablée de Éric Lapointe au Parc de la francophonie, c’est à l’église Saint-Coeur-de-Marie sur Grande-Allée que nous nous sommes dirigés pour un spectacle surprise du groupe Half Moon Run.

La soirée a été chaude et pour une fois, elle s’est prolongée en musique jusqu’au début de la nuit.

Le festival a annoncé peu avant neuf heures que s’en était fait pour l’admission à la Scène Loto-Québec. La place était remplie à pleine capacité.

Ma collègue au Journal a très bien résumé l’action au pigeonnier : Éric Lapointe a été fidèle à lui-même !

Vingt sept chansons au programme dont plusieurs de ses succès,dont Bobépine.

Je m’étais montré ouvert d’esprit hier, la bête de scène à la voix rugueuse m’a complètement gagné comme fan avec la performance qu’il a offert d’un bout à l’autre.

Il n’y avait que l’annonce d’un Pop-Up FEQ pour me faire manquer le dernier rappel…

Le groupe avait auparavant annoncé son plaisir de jouer à la maison, c’était apparent dans le petite église transformée en salle de spectacle le temps de quelques chansons.

Je suis arrivé à la dernière minute et on m’a permis de monter au jubé. J’ai pu capter deux d’entre elles, avec une assez bonne qualité sonore. À noter la belle chorale de festivaliers heureux sur l’extraordinaire Full Circle.

Je vous les offre avec un grand plaisir…

Inutile d’ajouter que ça promet pour ce soir, eux qui sont les hôtes du Parc de la francophonie.

J’ai encore coupé un peu plus sur les heures de sommeil, mais le sourire de ravissement qui restait cristallisé sur mon visage au moment d’aller au lit valait bien ces quelques heures de très très bonne musique en bonne compagnie !

Ce contenu a été publié dans Je partage, Journal de Québec / de Montréal, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire