FuturEduc, imaginer l’école pour tous à l’ère numérique

La Fondation Internet Nouvelle Génération (FING) publie sur son site un bilan du projet FuturEduc, « une réflexion sur le futur de l’éducation placée sous le double signe du numérique et de l’imaginaire » qui s’est déployée de septembre 2015 à octobre 2016, appuyée par « trois groupes d’acteurs de l’éducation (directeurs d’établissement, professeurs, ingénieurs pédagogiques, chercheurs) en France, au Canada et en Suisse ».

J’ai été l’heureux responsable d’un de ces trois groupes, celui du Canada.

Le travail des trois groupes a conduit vers trois visions partagées du futur de l’école :

De là nous nous sommes employés à abaisser les murs pour ouvrir les fenêtres. Neuf pistes d’action prioritaires concrètes ont été formulées pour des établissements qui souhaiteraient anticiper ce possible futur :

  1. La compétence collaboration
  2. Des projets pour de vrai
  3. La compétence données
  4. L’école, Boîte à data
  5. Ressources éducatives numériques pour demain
  6. J’apprends une matière à distance
  7. L’école à distance de proximité
  8. Privilégier la différenciation pédagogique
  9. La double certification

J’ai documenté l’itinéraire de ce projet à même plusieurs billets regroupés sous ce lien.

On me dit qu’en France le ministère de l’Éducation nationale a bien accueilli « ce livrable » qui témoigne du chemin parcouru. J’espère sincèrement que ces résultats de nos travaux pourront rayonner à travers toute la francophonie.

Reste à venir une sorte de préface écrit par trois experts (un en provenance de chacun des trois pays participants) qui sera éventuellement publiée sur le site de la FING et un communiqué qui sera diffusé dans la foulée de la publication des textes des trois experts.

On aura compris que c’est l’immense collaboration de tous qui a rendu possible la réussite de ce projet. Je remercie chacun(e) des membres de notre groupe et toutes les personnes qui ont contribué à nos travaux. Je pense entre autres aux participants d’un des ateliers du BarCamp qui se tenait en janvier dernier au colloque Clair 2016.

Plusieurs personnes engagées à l’Institut de gouvernance numérique ont aussi donné beaucoup de leur temps et je les en remercie.

Les suites sont prometteuses des deux côtés de l’Atlantique. Je m’engage à revenir épisodiquement pour en témoigner.

Un document qui rassemble tous les contenus est disponible en format diaporama et en .pdf.

Il appartient à chaque milieu éducatif de disposer comme il veut l’entendre de l’inspiration contenue dans ce travail de prospective.

La balle est votre camp…

Ce contenu a été publié dans Je partage, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire