« Ludo » et « éducatif »

J’écoutais les différents intervenants du panel final de Ludovia et leur propos m’a suggéré quelques questionnements :

  • Est-ce qu’on a mis « Ludo » avant « éducatif » parce que sinon, il est très possible que le concept « d’éducatif » ne donne pas l’image d’être en phase avec la notion de plaisir?
  • Est-ce qu’il est possible d’apprendre dans le plaisir?
  • Pourquoi y a-t-il autant de méfiance et de suspicion face à la valeur des apprentissages construits dans le plaisir?
  • Est-ce que notre relation avec le jeu et l’enfance teinte celle que nous entretenons avec les apprentissages? Est-ce que ça vient de l’école?
  • Est-ce que le ludo-éducatif ne serait pas en train de secouer l’école et son modèle classique où on n’apprend que selon un modèle « unique », en France en particulier (cf le collège unique)? Par exemple, chaque écolier doit apprendre les mêmes maths au même moment, les temps du subjonctif au même âge (rf : ici).

La réaction de Stéphane Bura (« gamedesigner director » chez Elsewhere-entertainment) a été de me conseiller l’écoute de ce vidéo de Sir Ken Robinson sur « TEDTalks ». Bref, la conférence se termine par la conviction que tout n’a pas été dit, même si les échanges entre scientifiques, professionnels, entrepreneurs et politiques ont permis de mieux structurer le champ du jeu vidéo francophone en contexte d’apprentissage. En parallèles, les rencontres professionnelles, le colloque scientifique et celle des responsables ENT ont mis en lumière le besoin d’augmenter nos contacts même si ces trois derniers jours ont offert peu d’osmose entre ces groupes. Il nous faudra revenir sur le « message ludique vs le message éducatif; sur les compétences ludiques vs les compétences éducatives » (message de Jean-Pierre Jessel).

Ce contenu a été publié dans Je réfléchis, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à « Ludo » et « éducatif »

  1. Ping : Ken Robinson et les trois principes qui peuvent contrer le décrochage | Mario tout de go

Laisser un commentaire