La déclaration finale d’Autrans 2007

Extrait de la déclaration finale d’Autrans 2007 :
«Au nom des générations Internet. À l’adresse des candidats aux élections présidentielles et législatives de 2007. Nous, réunis à Autrans, rappelons aux candidats que :

Internet est en train de changer la société, à l’échelle planétaire. Le monde va connaître des difficultés climatiques, énergétiques, économiques que seule une communication fluide laissant place aux libres initiatives des citoyens de tous pays permettra de surmonter. Pour que la France redevienne un pays à la fois performant et démocratique, des obstacles doivent être levés, plus précisément :

1- (…)
2- (…)
3- L’accès pour les jeunes

  • Il faut mettre à disposition de chaque jeune, au moins dès l’âge de 10 ans, gratuitement, un ordinateur portable personnel.
  • Il faut généraliser l’accès hertzien libre et gratuit aux débits moyens, y compris dans les banlieues et en zone rurale.
  • L’enseignement doit entraîner les jeunes à devenir, non plus seulement des récepteurs de connaissances, mais des producteurs de contenus sur Internet.
  • Les compétences acquises par des démarches personnelles créatives sur Internet doivent être reconnues et validées.

4- (…)
5- (…)

Autrans, le 14 janvier 2007

Ce contenu a été publié dans Je partage, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La déclaration finale d’Autrans 2007

  1. A comparer avec le projet ‘One Laptop per Child’: http://www.laptop.org/index.fr.html
    et les politiques d’équipement qui privilégient un financement de « labos informatique » :
    http://www.destatte.be/dotclear/index.php?2007/01/12/443-equipement-des-ecoles-en-materiel-informatique-deux-strategies-a-comparer
    Il y a encore du pain sur la planche … ;+)

  2. Chapeau à la délégation du Canada!!!!
    En lisant vous billets,(podcast et vidéo) on voit que ça été une réussite! Bravo à vous tous……
    Ne pas voir demain comme la fin, mais plutôt le début d’une grande amitié…..Bon voyage de retour.
    À la prochaine ;-)

Laisser un commentaire