Collations des grades

Jour de fête dans la famille aujourd’hui. C’est le jour où mes deux plus vieux participent à leur cérémonie de Collations des grades à l’Université Laval. C’est un jour de très grande fierté pour le papa que je suis et pour la maman aussi, qui attend ce jour depuis des mois.
Deux garçons qui n’ont pas suivi la ligne droite jusqu’à l’obtention de leur baccalauréat, mais qui méritent aujourd’hui tout ce qui leur arrive de beau. Les deux occupent un bon emploi, travaillent dans des domaines qui les passionnent et surtout, ils ont suivi leur voie!
Comme parents, nous nous attribuons une partie du mérite qui nous conduit à l’université aujourd’hui. Ce soir, on ira souper au restaurant, en famille, avec le troisième de nos garçons qui trace sa route de belle façon lui aussi et nos belles-filles. Le bonheur!
Nos deux grands nous ont avertis : « C’est long la cérémonie et il ne se passera rien de bien palpitant. De plus, le bout intéressant ne dure que quelques secondes»…
On s’en fout complètement, moi et ma douce que ce soit long. Nous voulons juste être là et repenser à tous ces efforts, ces petits échecs, ces grands vertiges et ces grandes victoires sur la vie. On veut juste être là pour supporter nos grands garçons qui franchissent aujourd’hui une étape qui est accompagnée d’un rite très symbolique, d’une cérémonie qui atteste qu’ils ont satisfait aux exigences d’un grade!
C’est un peu fou que ça nous mette à ce point dans un état d’euphorie, mais c’est comme ça…
Il fait beau et on fête la réussite de nos garçons!
Si vous croisez aujourd’hui des parents un peu gagas qui ont le sourire fendu jusqu’aux oreilles, c’est peut-être qu’ils regardent dans le rétroviseur de leur vie, pour une journée, tout ce qui a dû être mobilisé pour les études de leurs ouailles.
Et ils réalisent simplement que ça valait la peine…
Bravo les garçons. Nous sommes fiers de vous deux.
Merci de nous laisser vivre à plein notre enthousiasme délirant à vous voir franchir un autre pas.
Vous avez vos vies. Vous n’habitez plus sous le toit familial depuis quelques années. N’empêche… Nous serons toujours là pour vous appuyer!

Ce contenu a été publié dans Je réfléchis, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Collations des grades

  1. Un très beau billet Mario. Je me plais à croire que mon trio en fera autant… dans le temps comme dans le temps ;-)
    Je potine.
    http://www.la-mere-est-calme.com/2011/06/les-potins-du-dimanche.html
    (en ligne dimanche)

  2. Le plaisir, la joie, la fierté d’être père, d’être parent. On ne le dit pas assez souvent. On l’écrit encore moins.
    Merci de partager ce moment avec nous tous.
    Et félicitations à vos garçons!

  3. Avatar de D.Michaud D.Michaud dit :

    Bravo Mario de partager tes sentiments! Il est toujours plaisant de voir des parents fiers de leurs enfants.

  4. Très beau texte, en effet.
    Moi qui suit à une toute autre étape — fin primaire, début du secondaire — cette étape me semble très loin, mais au fond, elle est sans doute aussi tellement proche.
    Le contexte, la confiance, le soutien… j’y retourne.
    Merci Mario. Et bravo à vous deux — et à eux deux!

  5. Avatar de MarcSt-Pierre MarcSt-Pierre dit :

    On arrive à la cinquantaine (…) un quart de joie, un quart de peine, et l’autre moitié aux enfants… *
    Chers enfants !
    * Reggiani, in: La cinquantaine

  6. Félicitations en particulier à ton plus vieux !

Laisser un commentaire