Retour vers le futur

Je reviens de l’événement Clair 2012. Je suis ravi et gonflé à bloc, tout comme je l’ai été les deux premières fois où j’ai participé au colloque. Comme je le mentionnais au moment d’écrire ce texte samedi, ce rassemblement d’éducateurs me tient beaucoup à coeur. J’ai souvent l’impression au retour vers mon domicile d’avoir pu vivre en compagnie de mes collègues une sorte d’intrusion dans le futur puisque les échanges sont davantage tournés vers ce que nous anticipons. À partir de ce que nous observons au Centre d’Apprentissage du Haut-Madawaska et dans les autres milieux innovants, certaines pistes d’action nous rassemblent et constituent une sorte de motivation à reprendre le boulot. Autant la déCLAIRation que ce document construit avec la collaboration de tous témoignent de nos efforts à s’investir dans l’école de demain.

Il ne s’agit pas d’une science exacte. Dans certains milieux, les changements de pratique nécessitent des modifications aux espaces physiques dans lesquels jeunes et adultes apprennent. Dans d’autres, on aborde ça par l’usage des nouvelles technologies, en intervenant sur les horaires ou les regroupements d’élèves, ou enfin, par la collaboration entre enseignants et parents. Dans tous les cas, ce qui est recherché, c’est de faire de la classe et de l’école des milieux d’apprentissage et de réussite.

À Clair 2012, nous avons eu droit à des conférences de très grande valeur (qu’il est possible de revoir, d’ailleurs) et des échanges très porteurs de solidarité, ce qui dépasse largement les contextes organisationnels dans lequel chacun de nous évolue.

Sur le chemin de l’éducation, voir autrement, c’est conduire en évitant d’avoir les yeux fixés sur le rétroviseur!

Ce contenu a été publié dans Je réfléchis, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Retour vers le futur

  1. Ping : Clair2012 : L’éducation et le futur || Relief

Laisser un commentaire