Dans les blocs de départ…

Note : Ce billet a d’abord été publié sur le site du Huffington Post, dans la section « Blogues ».

Je ne serai sûrement pas le premier – ni le dernier – à utiliser les allégories sportives dans le titre de ses billets, mais je me sens vraiment comme un athlète avant une course importante au moment d’écrire ce bref texte, le dernier avant le signal du départ.

Bon… d’ici le 4 septembre, on ne parle pas d’un sprint, plutôt d’une course de demi-fond où en quelques dizaines de jours nous essayerons tous de joindre la ligne d’arrivée avant l’autre, sachant qu’après quelques jours, on se demandera pourquoi est-on parti si vite et si on sera capable de gérer le rythme infernal jusqu’à la fin.

Je me suis bien entraîné. Le plan de course est pas mal prêt et je compte sur une équipe en laquelle j’ai confiance. Surtout, en mon chef, qui a l’expérience de ce genre d’épreuve même si c’est sa première campagne où toute l’attention sera sur lui !

Hier, j’étais à ses côtés lors d’une annonce importante où il était question de contribuer à la résolution de la crise étudiante et je me sentais privilégié de pouvoir être des membres de son équipe qui s’apprêtent à prendre le départ. Nos propositions me semblent constructives, mais je ne suis pas naïf, elles seront probablement larguées par les représentants des associations étudiantes à la première occasion; je demeure convaincu qu’elles constitueront une bonne base de discussion tout au long de la campagne à venir !

Aujourd’hui, dernier jour avant le déclenchement officiel, je peaufinerai ma préparation avec « ma garde rapprochée ». Dans Taschereau, il y aura beaucoup d’action avec une candidate qui tient peut-être le comté pour acquis puisqu’elle « le détient » depuis 1998 ? Et que dire d’un ministre sortant qui fait probablement le même calcul que le mien : la circonscription est prenable…

Je nous souhaite une belle et bonne lutte.

Je suis moins connu à l’échelle de la province, mais on ferait une grave erreur de me compter pour négligé.

Tout ça pour dire que j’ai hâte. Très hâte.

J’ai beaucoup à offrir et je ne me gênerai pas pour en débattre.

Ici, ailleurs via le numérique, et bien entendu, « sur le terrain », dans les rues du centre-ville de Québec et dans les chaumières où on voudra bien me laisser quelques instants pour créer une bonne impression.

J’aime déjà mon nouvel univers professionnel même s’il ne fait pas toujours l’unanimité.

Je m’appelle Mario Asselin et je veux devenir le prochain député de Taschereau !

Ce contenu a été publié dans Au Huffington Post, Je réfléchis, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Dans les blocs de départ…

  1. Avatar de Guy Vézina Guy Vézina dit :

    Bonne chance Mario dans cette course! En fait ta chance est d’avoir deux gros adversaires qui s’arracheront de nombreux de votes…en te laissant glisser vers la victoire! C’est ma prédiction.

    Amicalement,
    Guy Vézina

Laisser un commentaire