Mon trio du bonheur…

Je suis devenu grand-papa pour une troisième fois ce matin. La maman se porte bien, le papa aussi. Et bébé Anaïs est en excellente santé…

Je suis comblé par la vie comme ce n’est pas possible.

Pas encore arrivé à l’âge de la retraite, je compte maintenant sur deux petites-filles et un petit-fils pour me projeter dans l’avenir.

Je me souviens d’avoir écrit un texte plutôt euphorique à l’arrivée de la petite Laura en mars 2015. J’ai été plus discret quand mon costaud de Georges est né, mais ma joie n’en était pas moins intense. Aujourd’hui, mon trio du bonheur est complet. Anticiper ma vie des prochaines années au contact de ces trois piliers est plutôt facile, on le comprendra facilement…

Laura s’exprime de plus en plus ces jours-ci. « Terminé », « regarde », « c’est à moi » ou « vient grand-papa» forment ses messages les plus fréquents, mais si on parle de ce qu’elle comprend je vais manquer d’espace. On la voit constamment réfléchir et on la devine vive d’esprit.

Georges est tout aussi dynamique. Grand marcheur, ses traits de personnalité se précisent au contact des objects qu’il réussit à empoigner fermement. Tenace, adroit et imaginatif, mon petit-garçon est fier de ce qu’il attrape, surtout quand il tient les lunettes de grand-papa enlevées au terme d’une chamaille épique.

Je vais rencontrer Anaïs dans quelques minutes à l’occasion de mon premier contact avec elle à l’hôpital où elle vient de naître. J’ai très hâte de la prendre et de lui murmurer mes premiers mots d’amour.

On n’imagine pas les grandes bouffées de plaisir qui viennent à regarder ses petits enfants grandir quand on est dans le coeur de l’action avec ses propres enfants. Je suis dans une sorte de zone de bonus, celle qui vient après que certains rêves aient été réalisés.

Des rêves d’avoir pu bien accompagner ses enfants sur le chemin de la vie d’adultes.

Mes trois petits-enfants arrivent à un moment où je suis allé au bout de certaines idées et où je m’improvise d’autres missions. C’est magique!

Je sais que je peux compter sur ma conjointe comme complice et sur leurs parents pour me fournir certains contextes où je me sentirai utile d’être à leur côté.

J’ai beaucoup appris par mes enfants, je n’ose imaginer ce que ces trois boules d’amour me montreront. En attendant, je découvre et je me laisse séduire.

Merci la vie. Merci mes enfants.

Ce contenu a été publié dans Je réfléchis, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Mon trio du bonheur…

  1. Bravo au grand-père, la grand-mère — et les parents!

  2. Toutes mes félicitations aux grands-parents, tu me rattrapes maintenant avec trois petits enfants qui te rendront heureux et serein pour la suite de ta vie!

Laisser un commentaire